Aligner la tête et le coeur

J’avais l’impression depuis longtemps que ma tête et mon coeur se contredisaient constamment. Comme s’ils étaient en chicane! Ma tête m’amenait sur des pistes rationnelles alors que mon coeur me disait d’écouter mon intuition. Ma tête se souvenait de mes expériences passées, alors que mon coeur avait envie d’un avenir meilleur.

La peur de perdre…

Peur de perdre mon temps, peur de perdre la face, peur de perdre le contrôle, peur de perdre mon identité, peur de perdre de l’argent, peur de perdre l’être aimé, peur de perdre la confiance en l’autre, peur de perdre de l’importance, peur de perdre ma crédibilité, peur de perdre du poids…

Se redécouvrir grâce au toucher

Dans la course de la vie, apprendre à prendre le temps est un luxe que plusieurs ne se permettent pas. Malheureusement, on perd beaucoup au change en refusant d’accueillir la lenteur dans notre vie.

Le courage en héritage

Hier se tenait la dernière rencontre de mon groupe de deuil qui avait pour thème : Notre héritage. J’ai intégré, en janvier dernier, un groupe de soutien pour personnes endeuillées offert gratuitement par La Maison Victor-Gadbois.

Un amour plus fort

Hier c’était la fête de Sébastien. Pour les gens qui me connaissent de près, vous savez que les derniers jours ont été très pénibles pour moi. Retour sur mes apprentissages en accéléré.

L’histoire dont vous êtes le héros

L’année 2018 est maintenant terminée. Que d’émotions elle nous aura apportées! Une nouvelle année débute avec un lot de possibilités et d’opportunités qui ne demandent qu’à être réalisées.

Le pouvoir de la solitude

Bientôt 7 mois que son départ aura marqué nos vies. Celles de nos enfants, nos amis, nos familles et la mienne. Ceux et celles qui ont vécu des deuils sauront se reconnaître, j’ai fui. J’ai comblé le vide par toutes sortes de moyens, qui ont passé plus inaperçus que la bouteille pour l’alcoolique ou la…

Embrasser le vide

Cette semaine j’ai eu un énorme vertige, une migraine carabinée en me réveillant. Des nausées, des larmes qui coulaient tellement la douleur physique faisait mal. Mais en fait, mes larmes venaient de ma douleur psychologique, j’en suis certaine.

Un mois plus tard, la fête des pères

Un mois, jour pour jour, se sera écoulé demain. Et oui, à la fête des pères ! Le bricolage que Charlie a fait à la garderie prend tout son sens. Le papa super héros, le papa qui a quitté sa propre vie pour que celle de ses filles puissent s’élever encore plus haut. 

Le dernier souffle

Je n’avais jamais accompagné quelqu’un dans la maladie. Je n’avais jamais accompagné quelqu’un dans la mort. Je n’avais aucune expérience de la mort d’un proche. Je n’avais jamais vu personne mourir.