Le courage en héritage

IMG_7285
Crédit photo : Maxime Jean C30M

Hier se tenait la dernière rencontre de mon groupe de deuil qui avait pour thème : Notre héritage. J’ai intégré, en janvier dernier, un groupe de soutien pour personnes endeuillées offert gratuitement par La Maison Victor-Gadbois.

La force d’un groupe

Nous étions 11 personnes de tous les âges ayant tous le même point en commun : avoir perdu un être cher que nous avons beaucoup aimé. Conjoint, conjointe, amie, papa ou maman, toutes ces personnes décédées ont rassemblé des inconnus. Six mois de rencontres aux deux semaines où nous avons partagé sur différents sujets, sur nos états d’âmes, nos peines et nos joies. Le tout dans un environnement sécurisant où le respect, l’écoute et l’ouverture étaient au rendez-vous.

Nous avons raconté nos histoires, nous avons pleuré ensemble et nous avons aussi évolué ensemble. À la première rencontre en janvier, nous étions tous un peu crispés. On ne se connaissait pas, on portait la lourdeur de nos chagrins sur nos épaules. Pouvez-vous croire qu’hier, nous nous sommes perdus dans plusieurs fou rires incontrôlables!

L’importance de « faire son deuil »

Un deuil ce n’est pas la première année, comme plusieurs le disent. Un deuil c’est toutes les premières fois. Que ça fasse 1 an ou 5 ans, toutes les premières fois nous ramènent en arrière. Avec le temps, la peine s’allège pour laisser place au bonheur. Un deuil peut parfois faire remonter un autre deuil survenu des années auparavant. Voilà pourquoi il est important de s’occuper de notre peine. Aller chercher les outils nécessaires pour avancer. Que ce soit en individuel ou en groupe, se faire accompagner par un professionnel nous aide à progresser dans notre cheminement.

L’héritage pour toutes les personnes endeuillées

En héritage, nous avons tous reçu le plus beau des cadeaux, le courage de continuer nos vies. Le courage d’avancer malgré la peine et la douleur. Le courage d’être soi-même et d’accepter nos émotions. Pour cette dame qui a perdu son mari après 50 ans de mariage, pour cette mère de famille qui a perdu sa propre mère, pour ce conjoint qui a perdu sa femme après plusieurs années de souffrance, pour cette amie qui a perdu sa complice subitement sans pouvoir lui dire au revoir. Nous avons tous reçu le courage de poursuivre notre route.

L’héritage laissé par mon conjoint

Plus particulièrement, j’ai reçu de Sébastien le courage de me faire confiance et de croire en moi. Si vous l’avez connu, vous savez qu’il n’a jamais douté de lui et qu’il avait une confiance inébranlable en ses capacités, même dans la maladie. Je ne l’ai jamais entendu dire « Je ne suis pas capable » ou « Ça ne marchera pas ». Sébastien était dans les « comment » et non dans les « pourquoi ». J’ai reçu ce cadeau de lui au fil des semaines et des mois qui ont passé. Je m’efforcerai de faire vivre cette qualité à travers mon être et nos filles. Faire honneur au guerrier qu’il a été et faire honneur à la guerrière que je suis devenue.

Hier, j’ai reçu la certitude que nous avons fait tout ce que nous pouvions faire. Que nous avons tous les outils nécessaires pour poursuivre notre chemin à notre façon et surtout à notre image à nous, trois petits bouts de femmes uniques et extraordinaires.

Aider à sa façon

Si vous souhaitez soutenir un proche en deuil, mais que vous de savez pas quoi faire ni comment le faire, restez vous-même. Dites-le : « J’aimerais t’aider, mais je ne sais pas comment ». Rester en silence s’il le faut. Soyez seulement présent. Pleurez et riez, on peut avoir du plaisir même en ayant de la peine!

Si vous souhaitez faire un don à La Maison Victor-Gadbois, pour aider à maintenir leurs services gratuits à la population, cliquez ici. D’ailleurs, ils offrent aussi un soutien aux enfants. Maryka et Charlie ont bénéficié de plusieurs rencontres avec collation et surprises. Elles ont beaucoup aimé ce petit moment privilégié juste pour elles.

La vie c’est comme un arc-en-ciel, il faut de la pluie et du soleil pour en apprécier toutes les couleurs.

N’oubliez pas, tout est une question de perception…

Martine

4 Comments Add yours

  1. Gabrielle Bégin dit :

    Martine, je suis présente à ton deuil depuis le début et je suis très heureuse de te voir aller de l’avant avec autant d’assurance de respect et de dignité.
    Bonne route et au plaisir
    Gabrielle
    Passe un bel été avec ceux que tu aimes

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup Gabrielle, tes mots me touchent. Bel été à toi aussi! L’entrée à la maternelle pour ma plus jeune en septembre…

      J’aime

  2. chantal monast dit :

    Tu as su exprimer tout ce que j’ai vécu lors de ces rencontres. Nous en sortons que plus fort.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Chantal! Ta présence m’a fait beaucoup de bien. ❤️

      J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s