fullsizeoutput_c1a
Bricolage fait par Charlie à la garderie

Un mois, jour pour jour, se sera écoulé demain. Et oui, à la fête des pères ! Le bricolage que Charlie a fait à la garderie prend tout son sens. Le papa super héros, le papa qui a quitté sa propre vie pour que celle de ses filles puissent s’élever encore plus haut. 

Sébastien tu auras été notre super héros à tous. Celui qui s’est battu en cachant sa douleur physique (crampes, mauvaise circulation sanguine qui te gelait les jambes, difficultés respiratoires, courbatures et mauvais sommeil la nuit) et psychologique (deuil du travail, perte d’autonomie qui t’obligeait à demander de l’aide pour tout, la peur de mourir, la peur d’abandonner tes filles).

Ton humour me manque (qui l’aurait cru !). Notre complicité me manque. Nos discussions me manquent. Nos repas en famille me manquent. Mais le souvenir d’un homme bon et prêt à tout pour sa famille restera à jamais. Le souvenir d’un conjoint présent, quoique très peu romantique (on se plaisait à dire que tu venais de la « Rome antique »). Oui oui, c’est cet humour là qui me manque !

Ta force tu l’as déjà transmise à tes filles. Cette semaine, Maryka est revenue à pied de l’école avec ses amies et elle a adoré ça. Elle ne veut plus aller au service de garde ! Charlie reçoit de l’eau dans les yeux dans la piscine sans pleurer. Elle a même voulu enlever sa flotte dans le pas creux.

Elles se chicanent encore, c’est bien sûr, mais elles s’entraident de plus en plus. Maryka s’approprie son rôle de grande soeur. Nous avons établi notre nouvelle routine et à travers nos journées, nous avons un clin d’oeil pour toi. Un souvenir avec papa, une photo de papa, l’étoile à côté de la lune, celle qui brille très fort (bon c’est peut-être un satellite, mais honnêtement, on s’en fou !). Parfois on ne veut pas en parler, on profite juste de la joie qu’on a dans notre coeur et on sourit.

Hommage aux papas, à tous ceux qui font de la vie de leurs enfants une priorité. À tous ceux qui s’impliquent et se donnent comme mission de transmettre leurs connaissances. Hommage aux papas qui ne savent pas trop comment faire avec leurs enfants, parce qu’ils n’ont pas eux ça comme exemple. Ce n’est pas facile de briser le moule pour créer de nouvelles connexions.

Hommage aux papas qui jouent au hockey dans la cour avec leurs fils. Hommage aux papas qui se laissent jouer dans les cheveux ou appliquer du vernis par leurs petites princesses. Hommage aux papas qui lient ou inventent des histoires et aussi à ceux qui écoutent les histoires de leurs enfants. Hommage aux papas toujours présents quand on en a besoin.

Hommage à tous les papas pour lesquels vous pourriez ajouter votre petite phrase, comme celles que je viens d’écrire.

Et enfin, hommage aux papas partis trop vite, mais qui resteront à jamais dans nos coeurs.

Bonne fête des pères…

 

Martine, Maryka et Charlie
xxx

Advertisements