22104439_1517628731624465_2663987636663470562_o
Maryka qui est très fière d’avoir la médaille de son papa – Demi-marathon de Montréal le 24 septembre 2017

Ça fait longtemps que j’ai écrit. Faut dire que j’ai beaucoup cheminé dans la dernière année et mon blogue a été vraiment thérapeutique pour moi ! J’avais l’impression de n’avoir rien de nouveau à partager, mais là, un texte s’est imposé naturellement à moi. J’ai envie de vous inspirer par ma vision de comment on peut transformer une situation difficile en expérience enrichissante, deux histoires en plus !

Première histoire, celle de Sébastien

Vous savez que Sébastien a la SLA, depuis maintenant 3 ans et 8 mois. Il est en fauteuil roulant et il perd son autonomie un peu plus à toutes les semaines. Malgré cela, il garde un moral indestructible ! Comme il le dit toujours :  » le corps ne suit pas le moral « . Il a participé à son 2e demi-marathon le 24 septembre dernier. Nous avons créé un événement pour que familles et amis puissent participer aussi à ce défi.

Sébastien a toujours voulu faire les choses autrement. Et ce n’est pas parce qu’il est atteint de la SLA que ça va changer ! Pourquoi participer à une marche SLA où tout le monde présent est déjà sensibilisé quand on peut participer au demi-marathon de Montréal avec 22 000 coureurs ?

Voici quelques photos de cette course en question :

Sébastien est ce gars rassembleur, avec qui tout le monde aime parler de tout et de rien. Il est ce patient facile et drôle, avec qui tous les professionnels de la santé ont du plaisir. Sébastien est l’exemple même qu’on ne traite pas une maladie, on traite une personne qui a une maladie.

Deuxième histoire, la mienne

Cette semaine, mercredi pour être précise, j’ai donné ma première conférence. On m’a approchée en me demandant de parler de notre situation familiale avec la maladie. De parler aussi de ma dépression et du chemin parcouru pour retrouver la santé. Je me suis adressé à 110 étudiants d’un programme de soins infirmiers.

Depuis longtemps, je rêve de donner des conférences. Pour faire cela, ça me prenait un sujet intéressant, une valeur ajoutée que personne ne pouvait avoir. Je ne trouvais rien d’intéressant dans ma vie qui justifiait le contenu d’une conférence, jusqu’à récemment. Mon souhait en créant mon blogue était éventuellement de pouvoir partager notre histoire en conférence. Je voulais donner à cet événement dans notre vie une raison d’être, une raison d’exister. Voilà que, parce que Sébastien a la SLA, parce que j’ai fait une dépression, parce que nous avons deux jeunes enfants et surtout parce que je souhaite par dessus tout inspirer les autres, je me suis lancé dans le projet de conférence.

De ces événements tragiques dans nos vies, nous avons décidé de les vivre de façon positive. Nous avons décidé de profiter de la vie. Nous avons choisi de continuer d’avancer.

Je viens tout juste d’ajouter un onglet « Conférences et formations » à mon blogue. Vous y trouverez un document de référence que vous pouvez partager dans votre milieu de travail si vous souhaitez me recevoir à titre de conférencière.

Parce que dans la vie, tout est une question de perception…

Martine

Advertisements