smoothie-1444351_1280J’ai détesté ma vie, je vous le jure, je l’ai vraiment haï! J’ai voulu changer de vie, j’ai voulu revenir en arrière. J’en ai voulu à la vie et je m’en suis voulu d’avoir fait les choix que j’ai fait. Fallait donc changer des choses dans ma vie!

Je me suis mise à la méditation, aux smoothies santé, à la marche et aux pensées positives. J’ai essayé tout ce qui était tendance! Parce que honnêtement, le marché pour changer de vie est actuellement très lucratif. Les smoothies verts ont la cote!

Il faut aussi faire plus de sport, car l’activité est la solution à notre santé mentale et physique. Comment fait-on pour trouver le temps de faire plus de sport dans la course déjà folle de nos vies? Je cours déjà assez à tous les jours, sans en plus aller courir pour « relaxer » mon esprit!

Et puis j’ai compris…

Ce n’est ni la méditation, ni les smoothies, ni la marche qui m’ont aidé à me sentir mieux. Il y a eu plusieurs moments marquants dans ma transformation. Les meilleurs ont été ceux où j’ai démenti toutes mes idées préconçues sur la vie malheureuse que j’avais.

Exemples de mon dialogue intérieur très efficace :

Martine, qu’est-ce que tu aimes faire? Quels sont tes petits plaisirs dans la vie? Euh et bien, je pense que j’aime la bonne bouffe, j’aime ça manger et cuisiner. Ok alors pourquoi ça te fait chier de cuisiner à tous les jours pour ta famille?

Oui, mais j’ai jamais de temps pour moi. Ok, si tu avais du temps pour toi, qu’aimerais-tu faire? Je ne sais pas, je n’aime pas vraiment sortir. J’aime ça être chez nous, je suis bien chez nous. Ok alors pourquoi tu capotes parce que tu ne sors plus? Si tu avais plein de temps libre, irais-tu danser, veiller? Oh boy non, vraiment pas! Tu irais où? Euh, je ne sais pas. Je pense que je resterais chez nous tranquille. Alors pourquoi tu n’apprécies pas plus les moments à la maison en famille?

Les seules sorties que je fais c’est d’aller à l’épicerie! Et puis, tu n’aimes pas ça aller à l’épicerie? Oh oui, j’aime ça faire l’épicerie et acheter des beaux et bons produits. En plus j’aime ça cuisiner. Alors pourquoi être fâchée et dire que tu vas à l’épicerie pour avoir la paix? 

Oui, mais mon chum est malade et ce n’est vraiment pas drôle. Qu’est-ce qui a changé depuis qu’il est malade? Il est maintenant à la maison à temps plein. Il est avec nous le matin, on déjeune en famille. On va au parc la fin de semaine, lui sur son quadriporteur. On passe beaucoup plus de temps en famille finalement. C’est tu moi où ta vie n’est pas si malheureuse que ça?

J’ai réalisé que j’avais déjà tout ce que j’avais besoin d’avoir. Que j’avais déjà tout ce qui faisait mon bonheur. Mes filles, à qui j’en ai voulu de me voler ma liberté et mon indépendance, sont devenues ma motivation.

La course vous fait du bien et vous fait plaisir? Tant mieux, continuez…
Les smoothies verts vous procurent une meilleure énergie? Good, continuez…
La méditation vous amène la paix d’esprit? Super, continuez…

Moi ce qui a marché, c’est d’arrêter de vouloir une autre vie, de vouloir la changer et de vouloir me changer. Parce qu’au fond, c’est ben correct comme ça. Le discours intérieur pour changer de vie est épuisant et tourne en rond.

J’ai réalisé que mes priorités n’étaient pas à la bonne place. Ma priorité à moi c’est d’être là pour mes filles. C’est de les aider à grandir pour devenir des jeunes filles heureuses, des jeunes femmes heureuses, des adultes heureuses et des mamans heureuses (si elles veulent des enfants bien sûr!).

Ma priorité ce n’est pas de couper les légumes pour le souper. Ma priorité c’est de prendre le 30 secondes, quand elles tournent autour de moi, pour leur donner le câlin dont elles ont besoin, mais qu’elles n’osent pas demander. Sérieusement, c’est quoi prendre 30 secondes pour faire un câlin bien senti? Ça ne va pas retarder mon souper et je vais sauver sur l’éventuelle crise pour avoir de l’attention!

Ma priorité à l’heure du dodo, ce n’est pas de retourner dans le salon le plus vite possible pour écouter une émission. Ma priorité c’est de prendre le temps de leur chanter une chanson, c’est de voir leurs grands yeux qui regardent leur papa raconter une histoire. Honnêtement, c’est pas important pour moi ce qui va se passer dans l’émission à la télé. Et en plus, le 5-10 minutes avec chacune de mes filles me sauve sur le niaisage du dodo, qui arrive inévitablement quand on veut tourner les coins ronds et aller trop vite.

Avant j’avais hâte d’aller travailler pour avoir la paix. Avant j’avais hâte qu’elles se couchent pour enfin avoir du temps pour moi. Temps que j’utilisais pour écouter la télé généralement. J’étais complètement dans le champ…

Je ne veux plus être pressée, je ne veux plus courir et passer mon temps à me demander où est passé mon temps! Mes priorités ont changé, je ne suis plus la même. Je ne « fit » plus dans le modèle de société qui veut qu’on court partout et qu’on finisse complètement épuisé à la fin de nos journées.

Ne changez pas parce qu’on vous dit de le faire.
Ne changez pas parce que c’est tendance de tout remettre en question.
Changez votre discours intérieur tout simplement. Ça ne coûte rien, mais ça rapporte énormément!

Tout était finalement une question de perception…

Martine

Advertisements