Les théories de papa

Transmettre nos connaissances et nos valeurs à nos enfants se fait de façon naturelle quand on a la chance de grandir avec eux. Mais quand on vit à tous les jours avec une fin annoncée et une date inconnue, comment peut-on s’assurer de cette transmission? 

Sébastien sait encore me surprendre avec ses théories sur tout ce qui se passe dans la vie. Si vous le connaissez bien, vous savez qu’il a une opinion à propos de tout! Sa citation personnelle préférée est la suivante : « Une opinion, c’est comme un trou de cul, tout le monde en a! ».

Nos plus belles conversations ont souvent lieues en auto. Avant d’avoir des enfants et encore aujourd’hui, on dirait que l’auto est un lieu neutre où nous avons accès à notre plus belle qualité de couple : la communication. Pas de télévision, pas de cellulaire, pas besoin de se regarder dans les yeux, on jase de n’importe quoi. C’est souvent là qu’il élabore ses plus belles théories sur ce qui se passe dans le monde! Parfois tirées par les cheveux, parfois d’un génie déconcertant, il assume chaque parole.

Sa créativité l’a aidé à plusieurs reprises dans sa vie, autant dans les voyages, le travail et maintenant dans la maladie. Même l’ergothérapeute prend des notes sur les idées qu’il a trouvées pour se faciliter la vie malgré la perte d’autonomie.

C’est vrai qu’il aime sortir du cadre et essayer de nouvelles façons de faire les choses. Il aime bien aussi provoquer des réactions et faire réagir les autres. Ma mère lui a d’ailleurs trouvé le plus beau qualificatif qui soit : c’est un contraireux (Ok je sais que ça n’existe pas, mais ça le décrit tellement bien!). Il peut s’obstiner juste pour le plaisir!

Un grand voyageur dans l’âme, il a visité plusieurs pays en sac-à-dos. Il a même un jour décidé de quitter son emploi (c’était en 1999) pour aller vivre en Australie. Endroit où il est resté 2 ans, à passer le temps entre les voyages et les différents emplois pour accumuler assez d’argent pour repartir. Cueillir des oranges ou fabriquer des meubles, peu importe.

Il doit d’ailleurs être la seule personne pour qui l’image de croquer dans un citron ne vient pas avec une grimace intense, mais bien avec un sourire, parce que semble-t-il qu’un citron frais cueilli goûte très bon!

C’est un de ses plus grands deuils de ne pas pouvoir transmettre sa passion des voyages à ses filles. Il se voyait déjà aller les rejoindre dans un pays lointain, comme sa mère et sa marraine l’ont fait en Australie.

Comment s’assurer que nos filles pourront bénéficier de toutes ses richesses? Comment s’assurer qu’un jour, elles puissent dire : « Je tiens ça de mon père! »?

Mon arrêt de travail servira dans les prochains mois à rassembler différentes photos marquantes de ses nombreux voyages. Des albums photos qu’elles pourront regarder plus tard. Ok on s’entend que juste le fait de feuilleter un vrai album photo, des photos imprimées, ce sera un beau cadeau!

Pour en revenir à nos conversations dans l’auto, c’est après une brève explication de sa théorie sur pourquoi les jeunes aujourd’hui ne sont pas capables de rester assis longtemps à l’école comme nous dans notre temps, que j’ai lancé l’idée d’écrire un recueil des théories de papa. Désolée pour sa théorie, vous lirez le livre!

Comme ça un jour, lorsque je n’aurai aucune explication satisfaisante à donner à nos filles à propos de quelque chose de la vie, je pourrai leur dire : « Allez lire ce que papa en pensait »! Peut-être pourront-elles dire que c’est de papa qu’elles retiennent.

On s’est toujours bien complété Seb et moi. C’est encore aujourd’hui en se complétant, dans ma passion pour l’écriture et sa passion de transmettre son savoir, que nous pourrons assurer la passation des connaissances de ce papa, conjoint, fils ou ami, pour qui les idées semblent parfois arrêtées, mais qui au fond débordent de créativité!

Ah oui, il voulait aussi que je vous parle de sa deuxième citation personnelle préférée : « Les cimetières sont remplis de personnes irremplaçables ». Vous comprenez maintenant quand je vous dis qu’il aime bien provoquer et sortir du cadre!

Tout est une question de perception…

Martine

Advertisements