hamster

Vous connaissez ce petit hamster, celui qui court dans votre tête sans arrêt? Savez-vous comment le reconnaître? Moi je pense que je suis rendu à mon 4e ou 5e hamster, les autres ont fait un burn-out à force de trop courir dans ma tête!

Mon hamster arrive à tout moment, surtout quand quelque chose me fâche. Et Dieu sait que y’en a des choses qui me fâchent! Ça peut être aussi quand je fais quelque chose et que je ressens le syndrome de l’imposteur (ça pourrait faire le sujet d’un autre article!). Mon hamster se manifeste aussi quand je me tape sur la tête à cause de quelque chose, quand je doute de moi. Bref, il peut apparaître pas mal n’importe quand! Juste pour le plaisir, qu’est-ce qui active votre petit hamster dans cette liste :

  • Le rouleau de papier de toilette que personne d’autre que vous ne change…
  • Ne plus avoir de beurre dans le beurrier…
  • Une auto qui vous coupe le chemin…
  • Être pris dans le trafic en revenant de travailler…
  • Votre enfant qui ne veut pas manger ce que vous avez pris une heure à préparer…
  • Prendre la parole en public…
  • Quelqu’un qui laisse son panier d’épicerie en plein milieu de la place…
  • Recommencer un travail que vous venez de faire…
  • Un enfant qui pleure et que vous ne comprenez pas pourquoi…
  • N’importe quoi d’autre qui vous met en colère, qui vous plonge dans le doute ou qui vous fou la chienne.

Moi, tous les points mentionnés ci-haut provoquent des émotions fortes en moi. Je peux devenir frustrée, angoissée, douter de moi, me dire que je suis nulle. Toute pensée négative engendrée par les événements anodins de la vie proviennent de mon petit hamster qui se fait un fun noir à tourner dans sa roue sans arrêt! Sa roue, c’est mon cerveau, il aime tout remettre en question, il aime quand je doute de moi, il aime quand je pogne les nerfs. C’est comme un film pour lui et il n’aime pas le calme plat. Plus il y a de l’action, des doutes et des pleurs, plus il est heureux!

Alors comment dompter notre hamster (ok j’adore l’image, dompter un hamster, comme si c’était un gros lion méchant!)? J’ai envie de vous proposer un exercice : Choisir d’avoir confiance! Confiance en l’avenir, confiance que nous faisons les bons choix, confiance que nous partageons de bonnes valeurs à nos enfants, confiance que nous avons les compétences pour faire quelque chose, confiance en nous quoi!

Je me propose d’essayer quelque chose pour les prochaines semaines. Et si ça vous dit d’essayer avec moi, on pourrait partager nos impressions…ou perceptions…dans une semaine. Question que notre petit hamster fasse ses bagages et parte embêter quelqu’un d’autre.

Donc pour les prochaines semaines, je me (nous) lance les défis suivants :

  1. Prendre des décisions comme si j’explosais de confiance en moi
  2. Prendre les choses plus à la légère (surtout si habituellement ça me met en colère)
  3. Rire plus (en jouant avec mes enfants par exemple)

Je ne sais pas si c’est vraiment Einstein qui disait ça, mais j’aime bien cette citation : « La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent. »

Qu’en dites-vous? Ça vous dit de l’essayer avec moi? Parce qu’au fond, qu’est-ce qu’on y perd à essayer de faire les choses autrement, de voir les choses autrement? Alors allons-y, donnons son 4% à notre hamster…

Tout est une question de perception…

Martine

Advertisements